Bluetooth un symbole runique

Bluetooth un symbole runique
Bluetooth un symbole runique

                                                                                                                            Bluetooth un symbole runique

 

À la fin des années 90, le Suédois Sven Mattisson, ingénieur chez Ericsson et l’Américain Jim Kardach, intègrent bientôt un consortium qui compte également parmi ses promoteurs IBM et Nokia pour se mettre d’accord sur un standard commun. Mais la norme, développée dès 1994 par l’équipementier suédois Ericsson, peine à se faire baptiser.

Un soir, les deux comparses prennent le chemin d’un bar de la ville. Après quelques bières Jim interroge Sven sur les Vikings.

Pour parfaire ses connaissances, Sven lui recommande un livre, un récit nordique d’aventures très connu en Suède, “The Long Ships” (Orm le rouge, en français).

Dans l’ouvrage qui se déroule chez les Vikings au Xe siècle – un nom retiendra l’attention de Jim Kardach: celui du roi Harald Ier Blåtand – en anglais Harald… Bluetooth.

Figure historique marquante dans la région nordique au Xe siècle, le roi unificateur du Danemark devrait son surnom à une dent dévitalisée. 

Le parallèle plaît à ceux qui cherchent à unir les industries des PC et des téléphones portables avec une liaison sans fil à courte portée.

La référence au roi dépasse d’ailleurs le nom : le logo à première vue un brin mystérieux du Bluetooth est lui issu à la superposition des deux runes proches d’un “H” et d’un “B”, comme les initiales du souverain médiéval.

Le Bluetooth sera finalement lancé en mai 1998.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.